Bien que nous ne soyons qu’au mois de février, je peux d’ores-et-déjà vous dire qu’Oman est la surprise de l’année 2019. Bien-sûr, nous connaissions cette destination de plus en plus prisée mais nous n’avions pas spécialement projeté d’y voyager prochainement. Ce qui nous a décidé ? Au delà des expériences positives des voyageurs s’y étant rendus, c’est certainement le fait qu’elle soit encore une destination méconnue et préservée. Nous avions envie de découvrir et de vous faire découvrir une destination qui change, dans une région quelque peu boudée, le Moyen-Orient. Notre séjour a commencé à Mascate, la capitale puis s’est poursuivi durant huit jours, le temps d’un road-trip vraiment inoubliable, au cœur de la nature, de l’héritage et des traditions Omanaises.

DÉCOUVRIR OMAN EN 8 JOURS

JOUR 1 : MASCATE

Mascate est la capitale du Sultanat d’Oman. Depuis Paris, il faut compter 7h de vol pour la rejoindre. Nous y avons passé une grosse journée, le temps de découvrir ses immanquables et de profiter de son festival annuel. Ce qui nous a frappé dès notre arrivée, c’est sa douceur de vivre au milieu d’une architecture très blanche, très claire, d’une végétation colorée parfaitement entretenue et de rues très propres et agréables, le tout entouré de montagnes. Premières impressions plutôt sympa donc ! 

LES IMMANQUABLES DE MASCATE

► LA GRANDE MOSQUÉE DU SULTAN QABOOS

Notre journée a démarré par la visite de La Grande Mosquée du Sultan Qaboos. Elle est magnifique, immense et d’une pureté incroyable. Elle abrite le plus grand tapis cousu main au monde, en un seul morceau. Elle a été conçue pour accueillir au maximum 20 000 fidèles, dont 6 500 dans sa salle de prière principale. D’ailleurs, une fois dans celle-ci, levez la tête pour admirer celui qui brille de mille feux : le plus grand chandelier du monde. À l’intérieur comme dans les jardins, la mosquée du Sultan Qaboos nous a impressionnés. Les ornements, les détails, le marbre, la coupole, les cinq minarets… tout est superbe !


INFOS PRATIQUES 

La mosquée est ouverte aux non-musulmans tous les jours de 8h30 à 11h sauf les vendredis. Concernant la tenue vestimentaire, il faut être couverts : jambes, bras et cheveux pour les femmes, jambes et épaules pour les hommes. La visite est gratuite. Je vous conseille de vous y rendre à l’ouverture, d’une part pour éviter la foule mais aussi pour profiter de la lumière matinale qui laisse apparaître de nombreux jeux d’ombres.


► MUTRAH, LE SOUK ET LA CORNICHE

Nous sommes repartis en direction de Mutrah, le quartier historique de Mascate. On vient ici principalement pour visiter le souk et se promener le long de la corniche. Le souk n’est pas aussi typique que nous le pensions mais reste tout de même incontournable. Vous y trouverez de l’encens et tout un tas de babioles dont certaines j’en suis sûre, sont là depuis la nuit des temps. Attendez-vous à croiser beaucoup de monde, notamment si un paquebot est en escale ici. Le souk est ouvert tous les jours sauf le vendredi matin, de 8h à 13h et de 16h30 à 22h.

OÙ SE RESTAURER À MUTRAH ?

A l’extrémité ouest de la corniche, vous trouverez le restaurant Bait Al Luban. Vous aurez le choix de manger à table ou en mode traditionnel, sur des coussins posés au sol dans une salle joliment décorée. Les plats proposés sont d’influences indiennes, pakistanaises, libanaises ou encore turques. Le service est excellent et le personnel vraiment aux petits soins.

► LE FESTIVAL DE MASCATE

Notre première journée s’est terminée à Al Amerat, au festival de Mascate dont je vous parlais en introduction. Ce festival dure un mois et il est le plus important du pays puisqu’il attire près de 3 millions de visiteurs entre janvier et février. C’est parés de leurs costumes traditionnels que les Omanais reproduisent avec beaucoup d’entrain, différentes traditions ancestrales, chantent, dansent et partagent leur héritage culturel. Nous étions très fatigués ce soir là, mais la bonne humeur et l’ambiance de ce festival nous ont fait passer une excellente soirée.


INFOS PRATIQUES 

L’entrée coûte ½ OMR donc vraiment pas grand chose. Sachez que les shorts sont interdits et qu’une tenue qui en dévoile le moins possible est recommandée aussi bien pour les hommes que pour les femmes.


OÙ DORMIR À MASCATE ?

Nous avons séjourné dans deux hôtels de gammes très différentes. Le Mutrah Hotel est idéalement placé et d’un très bon rapport qualité prix. Puis, le Sheraton Mascate, un hôtel tout confort avec une superbe piscine et un personnel au taquet.


JOUR 2 : MASCATE –> FORT NAKHAL = 1H10
FORT NAKHAL –> BIRKAT AL MAWZ = 1H30
BIRKAT AL MAWZ –> DIANA’S POINT = 35 MIN

Cette journée marque le début de notre road-trip. Nous sommes partis tôt de Mascate pour arriver à l’ouverture du Fort Nakhal et ainsi éviter le monde. Ce fort est considéré comme l’un des plus beaux et des mieux conservés du pays. Sa structure est construite sur un énorme rocher le rendant encore plus massif. La visite se fait librement et mène au dernier étage d’où l’on peut admirer la palmeraie et les monts Hajar, point culminant d’Oman. Pas très loin du Fort, à environ 15 minutes de route, se trouve Ain Al-Thawarah, une source d’eau chaude apparemment très fréquentée par les Omanais. L’endroit était paisible quand nous y sommes allés mais nous ne lui avons pas trouvé grand intérêt. Peu d’eau et surtout très sale alors qu’Oman est de manière générale plutôt propre. Nous ne nous sommes pas attardés et avons continué notre chemin, direction Birkat Al Mawz.

► LE VILLAGE DE BIRKAT AL MAWZ

Birkat Al Mawz est le premier village en ruine que nous avons visité et sachez qu’ils sont nombreux à Oman. On peut se balader librement au milieu des ruines mais aussi à l’intérieur des maisons, ou plutôt de ce qu’il en reste. Après cette petite promenade, nous sommes montés au sommet d’un point de vue qui surplombe la palmeraie et offre une vue bien dégagée sur les alentours.


INFOS PRATIQUES

Certains endroits ne sont pas faciles à trouver à Oman même avec un GPS. Les coordonnées GPS vous seront souvent d’une grande utilité comme pour cette étape de l’itinéraire. Le village : 22°55’28.3″N 57°40’25.5″E. Le point de vue : 22°55’21.35″N 57°40’37.61″E. Je vous conseille également de prévoir de quoi manger car il n’y a rien de bien tentant aux abords et dans la ville.


► DIANA’S POINT

Pour bien terminer la journée, nous avions prévu d’admirer le coucher du soleil sur les montagnes du Djebel Akhdar, à un endroit réputé pour sa beauté : le Diana’s point. Il y a plusieurs années, alors qu’il n’y avait rien d’autre qu’une jolie vue, la princesse Diana est venue à cet endroit précis. Depuis, l’hôtel Anantara Al Jabal Al Akhdar Resort a vu le jour et permet d’admirer la descente du soleil dans un cadre somptueux. Je vous conseille de vous renseigner sur l’heure du coucher du soleil et d’arriver 1h avant. Vous pourrez en profiter d’avantage et admirer les nuances de couleurs et la lumière de ce que l’on appelle, en photographie « l’heure dorée ». Vous pourrez également prendre de la hauteur et admirer le spectacle depuis le toit de l’hôtel via l’escalier qui se trouve juste derrière le petit bâtiment.

JOUR 3 : DIANA’S POINT –> NIZWA = 1H
NIZWA –> JABRIN = 30 MIN
JABRIN –>AL HAMRA = 30 MIN
AL HAMRA –> MISFAH = 20 MIN

Le troisième jour est celui qui nous a donné du fil à retordre lors de la préparation de notre itinéraire, et finalement toute l’organisation de notre séjour s’est faite autour de cette journée. En effet, elle tombait un vendredi et ce jour est particulier dans la ville de Nizwa. Se tient ici derrière le souk, et ce depuis des siècles, le marché aux bestiaux. Nous ne voulions pas rater cette tradition ancestrale qui se déroule principalement entre 7h et 9h les vendredis seulement. Cela se passe sur une place couverte, où se postent les vendeurs avec leurs animaux. Ça grouille de monde et les enchères de chèvres, bovins et dromadaires vont bon train. Les animaux ne sont absolument pas mal traités mais comme toutes enchères, c’est bruyant, il y a du monde et nous ne sommes pas habitués à ce genre d’événement. Personnellement, j’ai été très impressionnée et contente de vivre ce moment d’une autre époque avec peu de touristes et beaucoup de locaux, mais au bout de quelques minutes, j’en avais assez vu. Alors nous nous sommes dirigés vers les autres parties du souk, organisées par thèmes : le marché aux fruits et légumes, ou encore aux kandjars, le poignard Omanais que les hommes portent à la taille avec fierté et élégance. Mais aussi le marché aux bestiaux miniature où acheteurs et vendeurs marchandent poules, oiseaux, lapins etc. Dans un autre coin du souk, vous tomberez sur les boutiques de poteries et petits accessoires. Un endroit idéal pour faire vos emplettes souvenirs.

► LE CHÂTEAU DE JABRIN

La suite de notre journée devait se poursuivre vers la ville d’Al Hamra mais en voyant les panneaux sur la route, nous avons décidé de faire un arrêt au Château de Jabrin (ou Jabreen) dont nous avions lu des commentaires très positifs. Nous ne regrettons absolument pas cet arrêt improvisé. La visite avec un audioguide permet de comprendre l’histoire de cette énorme forteresse de cinq étages construite en 1670. Le château a été conçu par un imam pour sa famille et il a servi de base défensive pendant la guerre. Prévoyez un peu de temps sur place pour faire le tour des cinquante-cinq pièces !

► LE QUARTIER DE BAIT AL SAFAH

Notre journée s’est poursuivie dans le village d’Al Hamra où se trouve Bait Al Safah, un grand quartier abandonné et en ruine à l’architecture typiquement Yéménite. Il n’est pas impératif de s’arrêter à Al Hamra mais c’est tout de même intéressant de s’y balader notamment parce qu’il n’y a pas un chat et que l’atmosphère y est assez particulière.


INFOS PRATIQUES

Garez-vous à l’extrémité Ouest du village et remontez la rue principale. Bait Al Safa se trouve tout au bout de cette rue. Coordonnées GPS du parking : 23°06’59.91″N 57°16’53.12″E


► LE VILLAGE DE MISFAH

Après cela, nous avons rejoint notre hôtel pour la nuit, le Hospitality Inn à Misfah. Cet hôtel est un petit coin de paradis. Il est situé dans les montagnes, au coeur d’une plantation. Nous avons été accueillit par Ahmed dont nous garderons en mémoire sa gentillesse et son humour. Cet hôtel propose uniquement des chambres traditionnelles de par le couchage et la décoration. Le dîner et le petit déjeuner sont inclus et les boissons sont à volonté.

JOUR 4 : MISFAH –> JEBEL SHAMS = 1H15
JEBEL SHAMS –> NIZWA = 1H40

Avant de reprendre la route, nous sommes allés à la découverte de la plantation de Misfah mais de manière plus approfondie que la veille. En effet, nous étions accompagnés par le propriétaire de l’hôtel qui a grandi à Misfah. Il nous a d’abord emmené dans la maison de son grand-père avant de nous expliquer le système d’irrigation de la plantation et de nous faire découvrir toutes les variétés de fruits qui y poussent : bananes, dattes, figues, citrons, grenades et mangues.

On a passé une matinée très chouette en sa compagnie. Il a lui aussi beaucoup d’humour ! Nous avons quitté cette oasis de tranquillité en fin de matinée, afin de rejoindre celui que l’on surnomme au Moyen-Orient, le Grand Canyon d’Arabie  : Le Jebel Shams.

► LA RANDONNÉE « BALCONY WALK » DANS LE JEBEL SHAMS

Le Jebel Shams est le point culminant d’Oman. Il fait partie des Monts-Hajar et son sommet pointe à 3000 mètres d’altitude. La randonnée que nous avons choisit n’est pas difficile mais sa particularité réside surtout dans le fait qu’elle se fait via un sentier à flanc de falaise.

Il y a des portions très caillouteuses qui montent et qui descendent mais avec de bonnes chaussures de trail, il n’y aucun problème. Pendant la rando, nous nous sommes dit à plusieurs reprises que cet endroit ressemblait au Grand Canyon américain, en moins grandiose tout de même. Pendant notre promenade, nous avons croisé des chèvres mais aussi un village abandonné au milieu du canyon. Enfin, le bout du sentier mène à une cascade complètement asséchée à cette période de l’année. Concernant la durée de la randonnée, certains guides touristiques annoncent 3h à 4h de marche aller-retour mais nous n’avons mis que 2h30 en faisant de nombreuses pauses photos et un arrêt de 15 minutes à la fin du sentier.


INFOS PRATIQUES

Sur les 15 derniers kilomètres qui mènent au parking, une longue portion de route n’est plus goudronnée. Un 4×4 n’est pas indispensable mais recommandé. Je reviendrais sur ce point plus bas mais un conseil, pour une plus grande liberté lors d’un road-trip à Oman, louez un véhicule quatre roues motrices. Coordonnées GPS du parking du point de départ de la Balcony Walk : 23°11’37.49″N 57°12’04.63″E


OÙ DORMIR À NIZWA ?

Après la randonnée, nous sommes redescendus dans la ville de Nizwa pour y passer la nuit. Ce choix a permis de fractionner un long trajet avant de rejoindre le désert de Wahiba Sands le lendemain. L’Heritage Inn est une bonne adresse, les chambres de style Omanais sont magnifiques. Il est situé à deux minutes à pieds du souk et le petit déjeuner est inclus.


JOUR 5 : NIZWA –> AL WASIL = 1H40

C’est pour cette partie du voyage qu’il vous faudra impérativement un 4×4, si vous souhaitez être autonomes et passer un moment dans le désert de Wahiba Sands. Al Wasil est la ville d’où démarre la piste qui traverse le désert et permet de rejoindre son camps.

Il y a différents camps, tous indiqués par des panneaux bien visibles et accessibles par une seule et même route. Pour notre part, nous avions choisi de séjourner au Sama Al Wasil Desert Camp. Un endroit superbe au milieu des dunes. La déco est typique, le buffet du soir délicieux et il y a un espace de rassemblement aménagé de façon traditionnel au milieu des bungalows. On peut ici « chiller » en buvant du thé et en mangeant des dattes. Jusqu’ici, tout est parfait et le dépaysement est total. En revanche, il y a un bémol : l’accueil. On ne peut pas dire qu’il soit digne de ce nom. Le personnel est très peu aimable et difficile à comprendre. Nous sommes arrivés en début d’après-midi, il n’y a eu personne pour nous accueillir pendant plus de vingt minute et nous avons ratisser le camps pour trouver quelqu’un. Très moyen d’autant que la nuit n’est pas donnée. Mais bon, tout est rapidement oublié avec ce cadre si joli.

Après ces péripéties, nous sommes allés faire un tour au milieu de rien si ce n’est des dunes et des dromadaires. Le paysage est magnifique et quelque peu lunaire, à sa manière !

En fin de journée, nous nous sommes laissés tenter par une promenade à dos de dromadaire, c’était fun et bien-sûr dans un cadre toujours aussi enchanteur.


INFOS PRATIQUES

La piste au milieu du désert commence dans la ville d’Al Wasil. C’est une route unique, peu importe le camp que vous réserverez. Il y a 14 kilomètres jusqu’au Sama Al Wasil Desert Camps pour environ vingt minutes de trajet. Si vous n’avez pas de 4×4, vous ne devez pas vous y aventurer car de toute façon, vous n’iriez pas bien loin. Dans ce cas, l’option proposée est de vous garer sur le parking au début de la piste et de demander à votre camps, au moment de la réservation, que l’on vienne vous chercher. Donc pas de panique, il y a une solution même si vous n’avez pas de 4×4 ! Par contre, conduire en plein désert, c’est trop bien, la voiture chasse, on kiffe ! C’est une sacré expérience qu’il serait frustrant de louper !


JOUR 6 : AL WASIL –> WADI BANI KHALID = 45 MIN
WADI BANI KHALID –> SUR = 1H50

S’il est une chose que nous ne voulions pas manquer, après un coucher de soleil nuageux la veille, c’est bien le lever du soleil. Il se mérite puisque nous nous sommes levés à 5h15, avons grimpé la grosse dune au pied de l’hôtel à l’aide du corde accrochée à un pylône reliant le bas et le haut de la dune. Malgré tout le sport que nous faisons, nous y avons laissé nos poumons, nos cuisses, nos bras aussi… Tout en fait !

Par contre, l’effort en vaut réellement la peine. À cette heure matinale, il n’y a personne, pas un bruit, comme si le désert, à perte de vue, était à nous. Un moment magique. Certainement l’un des plus forts du séjour. Après toutes ces émotions, nous avons dit au revoir au désert pour nous diriger vers d’autres paysages, eux aussi indissociables du pays…

LES WADIS

Les wadis font parties du paysage Omanais et il sont certainement l’une des raisons pour lesquelles on vient ici. En fait, les wadis sont des cours d’eau temporaires enclavés dans de profondes vallées formées par les montagnes du Hajar. Il y en a énormément à Oman dont certains très touristiques : ceux que l’on a visité. Et d’autres beaucoup moins, que nous n’avons pas visité !

► LE WADI BANI KHALID

Le Wadi Bani Khalid est le premier où l’on s’est arrêtés. Nous y avons passé la journée et sincèrement, c’est époustouflant bien qu’il y ait de plus en plus de monde au fil des heures. Je vous conseille d’arriver le plus tôt possible pour profiter de la tranquillité du lieu. Après avoir traversé une plantation entourée des fameux canaux d’irrigation si typiques d’Oman, vous tomberez sur une première piscine naturelle… Puis une autre… Et encore une. À cette époque de l’année, il y a beaucoup moins d’eau qu’en décembre par exemple. Mais vous pourrez continuer votre chemin jusqu’à trouver l’endroit qui vous plaise et y piquer une tête. Le truc sympathique du Wadi Bani Khalid, c’est que l’on peut remonter le cours d’eau à la nage et tomber sur différents bassins. Le cadre est incroyable : on traverse des parties très étroites du canyon, on tombe sur des cascades, on grimpe sur des rochers, on saute… Enfin bref, c’est super et en plus, l’eau est à 25° !

Il est également possible de pénétrer dans la grotte de Moqul, au bout du Wadi mais c’est sans grand intérêt. Claustrophobes, passez votre chemin ! Notre journée s’est achevée dans la ville de Sur, où nous avons passé la nuit. Le Sur Grand Hotel est un peu excentré mais son rapport qualité-prix est imbattable.


INFOS PRATIQUES

Comme partout à Oman, il est demandé de respecter les familles et dans les wadis, il faut se couvrir pour se baigner. De nombreux panneaux nous le rappel au Wadi Bani Khalid. Personnellement, je n’ai pas réussi à me baigner toute habillée contrairement à pas mal de touristes. L’option pour se baigner en maillot de bain sans manquer de respect aux Omanais, est de vous éloigner du premier bassin. Plus loin, il y a moins de monde, seulement des touristes et la baignade en maillot ne pause aucun problème.


JOUR 7 : SUR –> WADI SHAB = 30 MIN
WADI SHAB –> MASCATE = 1H30

La ville de Sur est une ville côtière très agréable, notamment aux abords de la corniche. Elle mériterait amplement d’y passer la journée mais nous ne l’avions pas intégrée à notre planning. Nous nous sommes contentés de monter jusqu’au point d’observation Ayjah et sa jolie vue sur la ville, son port, son chantier de boutres et sa corniche. Coordonnées GPS du parking : 22°33’43.47″N 59°32’22.99″E.

Avant de quitter définitivement Sur, nous avons fait une halte au chantier des Boutres. Les Boutres sont des bateaux traditionnels Omanais aujourd’hui construits de toute pièce par des kéralais venus d’Inde. Ici, on assiste en direct aux différentes étapes de la construction de ces gros bateaux en bois : du taillage du bois, à la peinture, en passant par son assemblage.

► WADI SHAB

Wadi Shab fait partie des wadis les plus visités d’Oman et nous confirmons cette information. Tout comme pour le Wadi Bani Khalid, il faut arriver de bonne heure. À partir de 13h le paysage magnifique devient effacé par les touristes. Depuis le parking, pour accéder sentier qui mène aux bassins, vous devrez acheter un ticket à 2,30€ pour qu’un petit bateau vous emmène de l’autre côté de la rive. De là, vous traverserez une plantation, marcherez le long de la falaise et parfois au milieu du wadi, asséché. La marche prend environ 40 minutes.

Malheureusement, plus on se rapprochait du bassin, plus le temps se couvrait et la grisaille a enlevée un peu de magie et de beauté au paysage. Cela ne nous a heureusement pas empêchés de faire plouf et d’aller jusqu’à la fameuse grotte qui abrite une cascade. La pluie est venue s’ajouter à une eau plutôt fraiche mais le cadre était quand même superbe. Pensez à prendre une paire de chaussures en caoutchouc pour marcher dans l’eau car par endroit, le niveau de l’eau très bas nous oblige à marcher sur les galets et petits cailloux qui font très mal aux pieds. Seule la dernière partie, plus profonde, nous permet de nager et ce jusqu’à l’intérieur de la grotte.

JOUR 8 : MASCATE

Le huitième jour marque la fin de notre road-trip à Oman. Pour cette dernière journée, nous avions prévu d’aller faire un drop-in chez CrossFit 2307 (c’est quoi un drop-in ? c’est quoi le CrossFit ?) à 5h30 du matin et d’enchaîner avec une demi-journée en bateau dans les Iles Daymaniyat. Malheureusement, 48h avant, nous avons reçu un mail nous informant que l’excursion était annulée à cause d’une mer trop agitée et donc dangereuse. Alors nous avons décalé notre séance de sport de 9h à 10h et avons passé le reste de notre journée à la piscine de l’hôtel ! Sympa aussi après plusieurs jours d’itinérance.

QUEL BUDGET PRÉVOIR ?

Les billets d’avion et l’essence ne coûtent pas très chers. En revanche, louer une voiture et se loger, c’est une autre affaire. Le pays n’est pas encore suffisamment développé pour faire jouer la concurrence. La coût de la vie est un peu en deçà du nôtre mais de peu.

Budget détaillé pour 2 personnes du 29/01 au 07/02/2019 (hors repas et achats sur place)

• Billets d’avion : 641€
Visas 10 jours : 28€
• Location SUV 4 roues motrices : 480€
2 nuits au Mutrah Hotel : 81€
1 nuit au Stone Guest House : 57€
1 nuit au guest house Hospitality Inn : 125€
• 1 nuit au Heritage Inn : 92€
1 nuit au Sama Al Wasil Camp : 110€
• 1 nuit au Sur Hotel : 57€
• 1 nuit au Sheraton Mascate : 170€
Coût de l’essence pour 8 jours et 1500 kilomètres : 65€


INFOS PRATIQUES

Pensez à prévoir des vêtements appropriés et pas seulement pour les lieux religieux. Téléchargez l’application Maps.me car d’expérience sur place, les GPS intégrés ne sont pas toujours fiables. Des autoroutes sont en construction partout dans le pays et il est parfois compliqué de s’y repérer. Pensez à rentrer les coordonnés GPS plutôt que les adresses. Il n’y a aucun problème de sécurité à Oman. C’est d’ailleurs l’un des pays les plus sûrs au monde. On ne s’y sent jamais oppressé ou en danger. La nourriture n’est pas beaucoup moins chère que chez nous; En revanche, les portions au restaurant sont bien plus grosses. Enfin une chose bonne à savoir : les bouteilles d’eau étaient comprises et à volonté dans tous les hôtels où nous avons séjourné.


Comme je vous le disais en introduction, Oman est la destination surprise de l’année, mais pas seulement parce que nous n’avions pas prévu d’y voyager dans l’immédiat. Également parce que c’est un pays génial avec des paysages magnifiques, une culture riche, des traditions marquées et des Omanais on ne peut plus accueillants. Je n’avais pas encore parlé de l’accueil ! Et bien, si je devais résumer, je dirais qu’ici, on se sent bien, on se sent respectés. Nous sommes les bienvenus. Oman est en plein essor touristique alors si vous devez y aller, je vous conseille de le faire maintenant pour profiter de l’authenticité et de la chaleur humaine du pays.

IMG_1139
  Auteur : Alisson


6 commentaires

  1. Superbe ! C’est amusant, nous avons beaucoup de photos en commun.
    J’étais à Oman début Mai et il commençait à faire vraiment très chaud.

    A bientôt pour partager nos souvenirs !
    Bises, Françoise

    1. Author

      En ce moment niveau températures c’est agréable, environ 25. Super, j’ai hâte de voir vos photos et connaître votre itinéraire 🙂 Bisous

  2. Bonjour,
    Merci beaucoup pour votre article sur Oman. Nous partons dans une semaine pour Oman avec les enfants, et votre article ne fait que me réconforter sur ce voyage. Nous nous languissons de voir tous ces beaux paysages et cette chaleur accueillante et renommée des Omanais. En sachant que j’ai également des origines omanaises et c’est la première fois que je vais me reconnecter avec le pays de mon grand père. Merci encore pour cet excellent post. Et bonne continuation.

    1. Author

      Hello ✌🏼✌🏾 Merci à toi pour ce message qui nous touche beaucoup. Nous sommes contents de lire que notre article vous a aidé à préparer votre voyage 😊. Vous allez vraiment aimer et le voyage sera d’autant plus fort avec vos racines. Nous vous souhaitons une jolie découverte et n’hesitez pas si vous avez des questions. Je vous laisse notre compte Instagram au cas où 😊 @lesoiseauxvoyageurs


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *