« Contre vents et marées » est la devise d’Hoëdic dont les éléments se déchaînent pendant l’hiver alors que l’île vit au rythme des marins et des retours de pêche. Pour nous, en cette période de vacances d’été, Hoëdic était plutôt synonyme de soleil et de brise douce et légère.

Nous avons profité de notre séjour à Quiberon pour nous évader sur cette île, le temps d’une journée. Une escapade insulaire facile à réaliser puisque plusieurs bateaux partent de Port-Maria à Quiberon et relient les îles de Houat et d’Hoëdic mais également de Belle-Île-en-mer (via un autre bateau pour cette dernière). Pour rejoindre l’île d’Hoëdic, il faut compter 1h05 de traversée avant de débarquer sur le Port d’Argol et de partir explorer cette île sauvage et mystérieuse.

BRETAGNE | ESCALE SAUVAGE SUR L’ÎLE DE HOËDIC

Contrairement à bon nombre de nos articles, nous n’avons pas de fil rouge à vous donner concernant le déroulée de cette journée et nous vous conseillons de flâner au gré de vos envies, de vos pas, d’un côté de l’île puis de l’autre. Vous découvrirez une île sans voitures, sans pollution où la nature est reine.

HOËDIC C’EST…

Une église, Notre Dame la Blanche, construite en 1853 et visible depuis la mer.

Un bourg doté d’un petit commerce, d’une boulangerie de trois cafés, de trois restaurants, le tout, entouré de maisonnettes aux volets colorés.

Une nature sauvage et préservée avec des fleurs partout dont la flore hoëdicaise, aux caractéristiques méridionales.

Des sentiers de randonnées au cœur de l’île, mais également le long des côtes.

Des oiseaux et des chevaux qui se la coulent douce.

Des plages magnifiques où se baigner et faire des ricochets dans une eau translucide mais à seulement 19°. C’est pas super chaud, j’en conviens… Parmi les plus belles : la plage du Vieux Port, la plage de Port Blanc, la plage bleue : appelée « Tahiti ».

Le phare des Grands Cardinaux, construit entre 1870 et 1879, il a joué un rôle important dans la construction des phares et pour la signalisation maritime.

Cet article, qui s’apparente plus à une galerie photos, reflète tout ce que l’on a pu découvrir, vivre et admirer lors de cette journée.

Pour tout vous dire, cette escale à Hoëdic n’était pas prévue au programme et nous l’avons organisée en seulement quelques heures. Les seuls conseils que l’on puisse vous donner c’est de penser à réserver vos tickets pour la traversée. Ils vous coûteront 70€ AR pour deux. Une fois sur place, profitez sans plans, sans itinéraire mais plutôt au fil de vos pas. Une journée à Hoëdic se gère très bien, plusieurs jours promettent, à mon avis, une déconnexion totale au cœur d’une nature sauvage dont les effets positifs ne sont plus à prouver.

N’hésitez pas à aller lire notre article sur Quiberon ! Kenavo !

IMG_1139   Auteur : Alisson

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *