Jersey, une île Anglo-Normande dont je n’avais jamais entendu parler avant ces dernières semaines et que l’on a découverte le temps d’un break insulaire de 4 jours. Malgré sa petite taille, 120 km², il y a 1 milliard de choses à y faire et à y découvrir. Que l’on soit amoureux de la nature ou d’animaux, que l’on aime prendre le large ou que l’on soit féru d’histoire ou encore, que manger soit une religion… Il y en a pour tous les goûts à Jersey et la douceur de vivre est palpable aux 4 coins de l’île.

Dans cet article on vous parle de tout ce que l’on a testé et exploré en combinant toutes les bonnes choses mentionnées ci-dessus. Vous aurez largement de quoi trouver l’inspiration pour préparer, à votre tour, votre break insulaire selon vos envies et vos passions !

À LA DÉCOUVERTE DE JERSEY. UNE ÎLE PLEINE DE SURPRISES ENTRE LA FRANCE ET L’ANGLETERRE

JERSEY CARNET PRATIQUE

Notre séjour : du 16 au 19 octobre 2019
Comment s’y rendre ? 1h25 de Ferry depuis Saint-Malo
Prises électriques : adaptateur nécessaire
Décalage horaire : -1h toute l’année
Monnaie : livre sterling
Météo : clémente mais venteuse

COMMENT VENIR À JERSEY ?

Depuis Paris, il suffit de prendre le train à Montparnasse en direction de Saint-Malo puis de se rendre au Terminal de Condor Ferries qui assure la traversée jusqu’à Saint-Hélier, la capitale de Jersey. Pour les ressortissants Français, une carte d’identité en cours de validité suffit. La traversée se fait en 1h25 seulement dans un ferry confortable avec divers services à bord (restauration, bar, Duty Free).

UNE ENVIE DE NATURE ?

La nature, ce n’est pas ce qui manque à Jersey. On la trouve sous toutes ses formes. Que ce soit en bord de mer, à travers les prairies, dans les sous-bois… Les choix de balades sont multiples. Il est même possible de transformer une simple marche en une véritable sortie botanique, ludique et pleine de trouvailles. Je vous explique !

┃PARTIR À LA RECHERCHE DE PLANTES MÉDICINALES ET D’ALIMENTS SAUVAGES À L’OUEST DE L’ÎLE

Pour découvrir cette belle nature en y associant une touche d’originalité, nous nous sommes entourés de Kazz, spécialiste de survie en nature dont le rire et la bonne humeur se font entendre à travers l’île. En l’espace de 2h, il a totalement changé notre vision de la randonnée.

Nos trouvailles ont été nombreuses et totalement différentes en fonction de la proximité avec la mer ou non. Carottes de mer, épinards, champignons, fenouil, groseilles, plantes anesthésiantes, hallucinogènes, plantes aux bienfaits identiques à l’aloe vera, cette matinée a été riche en découvertes. Kazz nous a appris à reconnaitre les bons des mauvais champignons, il en a fait de même pour certaines plantes très semblables mais dont seule une espèce est comestible. Il nous a donné envie de creuser le sujet de la botanique pour randonner différemment. D’ailleurs durant le reste du séjour, nous nous sommes amusés à observer de plus près la nature qui nous entourait afin d’y reconnaitre certaines espèces découvertes avec lui ! Si cette aventure vous tente, vous trouverez toutes les informations de réservation ici.

┃PRENDRE UNE BOUFFÉE D’AIR MARIN LE LONG DE LA CÔTE OUEST

Une belle balade de 7,5 km de long de la baie. Une bonne bouffée d’oxygène et de très beaux paysages marins.

┃ADMIRER LE COUCHER DE SOLEIL SUR L’OCÉAN AU PHARE DE LA CORBIÈRE, À L’OUEST DE L’ÎLE

Ce spot est un trésor, particulièrement au moment du coucher de soleil. La carte postale est parfaite : l’Océan à perte de vue, le phare de la Corbière trônant sur son rocher déchiqueté puis le soleil descendant lentement, laissant filer 50 nuances de rose orangée. Un vrai régal, un vrai moment d’apaisement !

┃DÉCOUVRIR LA COLLECTION D’ORCHIDÉES DE LA FONDATION ERIC YOUNG

Qui aime les fleurs sera ravi ! Dès que l’on ouvre la porte de la serre nous sommes plongés dans le monde enchanté des orchidées. Il y en a partout, de toutes sortes, de toutes les couleurs. Il est impossible de dire laquelle est la plus belle. On peut facilement y passer 2h et admirer de près chaque détail sur chaque fleur. Sans parler des feuilles, immenses pour certaines colorées pour d’autres. La serre forme un jardin exotique envoutant et dont la renommée dépasse nos frontières. Saviez-vous qu’il existe 25 000 espèces d’orchidées différentes à laquelle s’ajoutent 60 000 espèces hybrides créées par l’Homme ?

┃S’APPROCHER DU CRATÈRE NATUREL DEVIL’S HOLE ET ADMIRER LA VUE DEPUIS LA FALAISE

Nous sommes venus ici en fin de journée. Le temps était gris, il y avait beaucoup de vent mais malgré cela, les rayons du soleil arrivaient à percer cette épaisse couche de nuages pour nous offrir une vue splendide.

Devil’s Hole est un cratère naturel dans les falaises qui ouvre un accès à la mer. Il n’est plus possible d’y descendre aujourd’hui mais l’intérêt n’est pas tant le gouffre mais plutôt le chemin par lequel on y accède. Plus on se rapproche de la mer plus le paysage se dessine. Un paysage grandiose avec un air d’Écosse.

UNE ENVIE DE SALUER DES ANIMAUX ?

┃DURRELL WILDLIFE CONSERVATION TRUST

C’est au parc animalier de Durrell que cela se passe ! Qualifié de zoo et pourtant loin d’en être un. Nous n’y serions jamais allés sinon. En effet, malgré les informations obtenues en amont sur le fait qu’il ne s’agissait pas d’un zoo, jusqu’à l’entrée nous étions réticents et pleins d’a priori. Mais nos craintes se sont vite estompées. Dès les premières minutes nous avons ressenti et constaté le respect avec lequel les animaux sont hébergés, soignés et considérés. On y observe des espèces incroyables, pour certaines quasiment disparues. Elles sont à l’état sauvage ou dans un habitat naturel parfaitement reconstitué et spacieux où la végétation abonde. Ils sont à l’air libre, libres comme l’air, chouchoutés par les soigneurs.

Pourquoi le parc animalier Durrell est-il différent d’un zoo ? parce que la mission de Gerald Durrell a toujours été de sauver les espèces menacées d’extinction. Les pensionnaires gardés en captivité dans le parc de Jersey sont menacés d’extinction à plus ou moins grande échelle. Les menaces qui pèsent sur ces espèces sont la chasse, la dégradation voire la destruction de leur habitat naturel et bien sûr, le changement climatique. Le programme de Durrell vise à constituer un réservoir de ces espèces au cas où elles viendraient à disparaître totalement de leur habitat naturel.

Il est important de décoller l’étiquette de zoo que l’on retrouve un peu partout sur Internet et même sur le site officiel, de cette fondation dont les objectifs et la ligne de conduite sont parfaitement définis.

Quelles espèces observer à Durrell Wildlife ? Plusieurs espèces d’oiseaux, l’ours à lunettes, des singes hurleurs, des coatis, des reptiles des amphibiens, des suricates, des loutres, des mangoustes, des flamants roses, des grues, des bernaches, des lémuriens, des tamarins, des ouistitis, des gorilles, des orangs-outans et plusieurs autres espèces de singes. Il y a même un gîte pour chauves-souris et une serre remplie de papillons qui volent autour de nous.

L’orang-outan. Son nom signifie « Homme de la forêt ». Les orangs-outans de Sumatra font partie des espèces très menacées. Son déclin est dû à la destruction de son habitat pour le commerce du bois, l’industrie du papier et à la conversion de la forêt en plantations pour produire de l’huile de palme y compris dans les zones déclarées protégées. De plus, les orangs-outans se reproduisent lentement : les femelles donnent naissance tous les 8 à 10 ans. À Durrell, vous pourrez en observer 6 : 2 femelles avec chacune un petit et 2 mâles dont l’un est le père des deux petits. Je vous conseille de vous asseoir un moment car ils sont incroyables et si semblables à nous dans le comportement, les expressions, les mimiques, que s’en est souvent troublant.

UNE ENVIE DE PRENDRE LE LARGE ?

┃JOUER LES ROBINSONS SUR MAÎTRESSE-ÎLE DANS L’ARCHIPEL DES MINQUIERS

Nous étions loin d’imaginer qu’il y avait des îles sauvages inhabitées au sud de Jersey. C’est après 45 minutes de zodiac sous un temps radieux mais une mer agitée, à braver les vagues et à décoller de quelques mètres, que nous avons débarqué sur Maîtresse-Île, l’île principale des Minquiers. Les îlots des Minquiers s’évaporent à marée haute à l’exception de Maîtresse-Île.

Une escale sauvage d’une beauté à laquelle nous n’étions pas préparés. C’est tout petit et le tour du propriétaire se fait en quelques minutes. Mais il y a, tout autour des maisonnettes aux toits colorés, de superbes points de vue sur l’océan. On pourrait s’y asseoir des heures durant.

Fun fact : vous trouverez à l’extrémité de l’île, un petit bloc noir et blanc. Il s’agit du bâtiment le plus au sud de l’Angleterre et devinez quoi ? Ce sont des toilettes !

┃DÉAMBULER SUR UN BANC DE SABLE AU MILIEU DES MINQUIERS

Le mois d’octobre ne se prête pas tellement à la baignade dans cette partie du monde. Il n’empêche que nous aurions bien piqué une tête ! Encore une fois, nous avons été surpris, nous ne pensions pas trouver un banc de sable ici, au milieu des îlots, entre la France et l’Angleterre. À ce moment, un sentiment de liberté m’a traversé. Une brise fraîche sur mon visage compensée par les rayons du soleil, l’eau à perte de vue, pas un bruit pas un chat à part des phoques rencontrés quelques minutes plus tôt. Je crois que c’était la définition exacte du bonheur.

Si vous aussi voulez jouer aux robinsons le temps d’une après-midi, rendez-vous sur le site de Jersey Seafaries.

UNE ENVIE DE CULTURE ET D’HISTOIRE ?

Les thématiques culture et histoire sont fortement présentes sur l’île au travers musées, vestiges et lieux historiques. Malheureusement en 4 jours, nous n’avons pas pu tout découvrir et nos choix se sont portés sur la visite du château Mont-Orgueil et sur la découverte poignante des tunnels de guerre de Jersey.

┃LE CHÂTEAU MONT-ORGUEIL

Le château fortifié Mont-Orgueil date du 13ème siècle. Il a durant plusieurs siècles, été considéré comme invulnérable parce que entouré par la mer sur 3 de ses côtés. Il a par la suite servi de prison avant d’être occupé par l’armée allemande au cours de la seconde guerre mondiale. Il se visite librement, dans les moindres recoins jusqu’au point culminant du château où la vue sur la baie est topissime !

┃LES JERSEY WAR TUNNELS

Construits pendant l’occupation allemande de 1940 à 1945, les tunnels de guerre de Jersey, anciennement appelés Hohlgangsanlage 8 devaient servir de caserne et de réserve à munitions. Ils ont finalement servi d’hôpital militaire. Ce réseau souterrain a été creusé par des prisonniers venant de toute l’Europe durant trois années. Les tunnels accueillent aujourd’hui un musée qui retrace la sombre histoire de l’île de Jersey sous l’occupation allemande. Une visite très bien documentée avec un certain de nombre de reconstitutions. Ça fait froid dans le dos !

Bon à savoir : la visite se fait sur plus d’1 km sous une dizaine de degrés seulement. Pensez à vous couvrir !

UNE ENVIE DE METTRE LA MAIN À LA PÂTE ?

┃PARTICIPER À LA FABRICATION DU BLACK BUTTER

Vous ne le savez peut-être pas mais les pommes poussent en abondance à Jersey. Alors chaque année, au mois d’octobre, pour marquer la fin de la récolte des pommes, perdure une tradition : la fabrication du black butter. Le black butter est une confiture qui n’a rien de black et qui ne contient pas de beurre ! Rigolo non ? On mélange 2 variétés de pommes à du cidre, du sucre, diverses épices et du réglisse. Mais avant ça, il faut les peler toutes ces pommes ! Donc, tous les ans pendant deux jours, des bénévoles se réunissent pour peler environ 400 kg de pommes, dans la bonne humeur et en chanson. Commence ensuite un long processus de cuisson.

Pendant que les uns pèlent les pommes, d’autres se relaient durant 24h non-stop, sous les yeux du chef , pour remuer les pommes sur le feu, dans une grosse marmite, afin qu’elles ne brulent pas. Même Black Panoramix a mis la main à la pâte :

Après trois jours, la potion est prête ! Le black butter se déguste sur des tartines, de la brioche ou en chutney. Elle peut aussi être incorporée à certaines recettes.

UNE ENVIE DE BIEN MANGER ?

Une chose est sûre, on ne risque pas de mourir de faim sur cette île ! On vous propose ici une sélection de restaurants testés et bien entendu approuvés !

┃ENVIE D’UN REPAS BISTRONOMIQUE ?

Nous vous recommandons de réserver votre table chez Mark Jordan at the Beach. On s’y régale, on est face à la mer et une carte avec des plats composés uniquement de produits de saison vient compléter la carte habituelle déjà bien remplie.

┃ENVIE D’UNE PIZZA DANS UN CADRE COSY, 100% BOIS ?

C’est au restaurant Off the Rails que ça se passe. On y est accueilli à merveille dans un cadre chaleureux tel un petit cocon. On a le choix entre des tapas, des pizzas et bien d’autres gourmandises.

┃ENVIE D’UN PIQUE-NIQUE IODÉ ?

La Fresh Fish Company s’approvisionne chaque jour en poissons et crustacés auprès de pêcheurs locaux afin de les revendre aux restaurants mais également au détail aux particuliers. Ce n’est pas tout ! Ils fabriquent tout plein de bonnes choses que l’on apprécie retrouver dans un panier, pour le pique-nique !

┃ENVIE D’UN BON PETIT DÉJEUNER ?

Vous pourrez compter sur Sophie, la propriétaire de La Belle Gourmande, pour vous préparer un petit déjeuner qui vous donnera le sourire pour la journée. Nous nous sommes régalés !

┃ENVIE D’UN BON BURGER ?

La réputation du Hungry Man, ouvert depuis 1947, n’est plus à faire. On y mange une restauration rapide, de qualité et avec une bonne dose d’originalité. Mieux vaut qu’il fasse beau puisque toutes les tables sont dehors. Si vous avez cette chance, vous passerez un excellent moment et repartirez le ventre plein.

Sachez qu’il y a bien d’autres adresses découvrir, je crois même que plusieurs semaines ne suffiraient pas à toutes les tester !

DORMIR À JERSEY ?

Et pourquoi pas dans une maison de pêcheur ? C’est dans ce cottage tout équipé que nous avons passé nos 3 nuits à Jersey. Le Fisherman’s cottage date du 18ème siècle et surplombe la baie de la Greve Azette en offrant une superbe vue dégagée sur la mer.

On espère vous avoir donné envie de découvrir l’île de Jersey. Une île pleine de ressources qui se visite facilement sur quelques jours ou plus. Ce break insulaire fût pour nous un réel bonheur car rythmé par tout ce que l’on aime : la nature, la bonne bouffe, l’air marin, les gens sympas ! Peut-être est-ce la période, l’arrière-saison, le mois d’octobre ? Tout semblait si calme, comme si le temps s’était arrêté. Une escapade proche de la France à ne surtout pas manquer !

Ce séjour est le fruit d’une collaboration avec Visit Jersey, l’Office de Tourisme de Jersey, qui souhaitait nous faire découvrir son île. L’itinéraire a été établit selon nos choix, en fonction de nos envies. Cet article est un feedback totalement personnel, basé sur notre expérience et sur notre ressenti de la destination. 

IMG_1139   Auteur : Alisson

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *