Ce petit week-end en Ile-de-France, sur les pas de Van Gogh, entre Paris et Auvers-sur-Oise, nous a plongés dans la vie à la fois tourmentée et colorée de ce peintre de génie, mais pas seulement. Nous nous sommes frottés à la frénésie parisienne à travers les rues de Montmartre, avant de nous retrouver presque coupés du monde dans le pittoresque et très paisible village d’Auvers-sur-Oise. Deux salles, deux ambiances mais, qui mènent inévitablement à Vincent Van Gogh !

Avant de vous détailler notre séjour qui, selon moi, s’apparente davantage à une expérience enrichissante, faite d’Art, de culture, de nature et d’émotions, je vous propose de l’introduire avec ce qui, normalement, devait être la conclusion de l’article. Tans-pis, j’en trouverai une autre !

En conclusion

J’ai toujours aimé l’Art, je me suis toujours intéressée à la peinture, je suis une créative alors l’Art m’inspire ! Comme tout le monde, enfin, je l’espère, je connaissais Van Gogh et les grandes lignes de son tumultueux parcours. Lorsqu’on nous a contactés pour faire ce reportage, je me suis sentie chanceuse car, j’ai compris tout de suite que j’allais pénétrer dans l’intimité du peintre (original !) tout en alliant ce que j’aime et qui est indissociable de mon approche du voyage : être en nature, apprendre, faire des rencontres et bien manger ! Je pense réellement qu’il ne faut pas être calé sur la thématique de la peinture ou, être un.e fan inconditionnel.le de Van Gogh pour vivre pleinement cette escapade. Elle est d’ailleurs une superbe idée de séjour en Ile-de-France peu importe l’âge qu’on a. Elle est ponctuée de rencontres extraordinaires, de personnes passionnées, qui font vivre la mémoire de l’homme à leur manière mais, avec la même intensité, une intensité à la fois touchante et captivante. Au fil de ces rencontres, on se prend au jeu et on commence à ressentir la même fascination pour Van Gogh. À l’heure où j’écris ces lignes, soit 2 jours après la fin du reportage, j’ai déjà englouti deux ouvrages sur le peintre ! 

Dans cet article de blog, vous retrouverez notre itinéraire détaillé ainsi que toutes les informations nécessaires pour préparer votre propre séjour ! Vous pouvez également compléter vos recherches en allant sur le site voyagesimpressionistes.com

Sommaire : Sur les traces de Van Gogh à ParisSur les traces de Van Gogh à Auvers-sur-Oise

vélo à auvers sur oise

SUR LES TRACES DE VAN GOGH À PARIS

1) LE MUSÉE D’ORSAY

Il me semble judicieux de commencer à suivre les pas de Van Gogh au Musée d’Orsay. Pas seulement parce qu’on peut y admirer le célèbre autoportrait du peintre, mais parce qu’il expose la deuxième plus grande collection de ses peintures au monde. C’est donc une bonne mise en bouche ! Cela vous permettra également, plus tard dans votre séjour, de faire des parallèles entre ses tableaux et les lieux qui les ont inspirés. De plus, en déambulant dans les salles du musée, on assiste à la naissance des différents courants de peinture dont l’impressionnisme qui a largement inspiré Van Gogh. Plutôt pas mal pour contextualiser et commencer à se familiariser avec notre peintre !

Vincent Van Gogh « Portrait de l’artiste », en 1889.

Au fil du séjour, je me suis rendu compte qu’il était impossible de faire rentrer Van Gogh dans une case. Il est un peintre post-impressionniste, mais il est un courant à lui tout seul. Je m’explique ! Quand on observe ses toiles, on est frappé par l’exagération de la couleur. On décèle également des contours aux traits noirs inspirés des estampes japonaises. Et, quand on observe ses tableaux d’un peu plus près encore, on saisit son goût prononcé pour la matière qu’il représente à travers d’épaisses touches de peinture. Des touches ondulantes et hachurées qui en disent long sur son état d’esprit au moment de peindre tel ou tel tableau. 

Vincent Van Gogh « Mademoiselle Gachet dans son jardin à Auvers sur Oise », en 1890.

Vincent Van Gogh « L’église d’Auvers sur Oise, vue du chevet », en 1890.

Vincent Van Gogh « La Méridienne », entre 1889 et 1890.

Je vous invite à vraiment observer les toiles du Musée d’Orsay afin de commencer à vous imprégner du personnage. Son style est très personnel et il ne faut pas nécessairement avoir l’œil artistique pour s’en rendre compte. Van Gogh se sent seul, torturé, il se pose des questions qu’il essaye de résoudre avec la peinture. Cette dimension émotionnelle, qu’on retrouve dans son choix de couleurs et dans sa façon de peindre, fait de lui un artiste singulier, avant-gardiste et sans égal. 

2) LE MONTMARTRE DE VAN GOGH

Dans le Montmartre de Van Gogh, on déambule dans les rues et on essaye de retrouver l’atmosphère de l’époque grâce à notre guide, Jean-Manuel. Je parle de l’époque des grands peintres impressionnistes à l’image de Monet, Renoir, Cézanne et bien d’autres encore !

  • La Bonne Franquette : « À la bonne franquette” signifie “en toute simplicité”. C’est donc en toute simplicité et dans une ambiance chaleureuse que nous avons déjeuné dans ce restaurant très connu de Montmartre où, Van Gogh a peint sa célèbre toile La Guinguette à Montmartre, exposée au Musée d’Orsay. On y trouve des plats simples, labellisés français mais aussi, du vin 100% local. Car oui, il y a des vignes à Montmartre !
  • La rue de l’Abreuvoir : une rue telle qu’elle était à l’époque.
  • L’allée des brouillards : ce coin tranquille inspirait de nombreux peintres dont Van Gogh.
  • L’appartement de Théo : Vincent a vécu 2 ans à Paris, chez son frère Théo, au 54 rue Lepic. Il y a peint ce qu’il voyait depuis la fenêtre du 3 ème étage. Le paysage d’aujourd’hui n’a pas beaucoup changé, il est donc facile de faire un parallèle.
  • Le Moulin de la Galette : Van Gogh a réalisé plusieurs tableaux de ce lieu qui, à l’époque, était une guinguette. Aujourd’hui, c’est un restaurant à l’accueil chaleureux dans lequel une poignée de Montmartrois fait vivre l’âme des impressionnistes et du quartier.
  • Le Musée Montmartre & Les Jardins Renoir : on y trouve un jardin paisible en plein cœur de Paris, les oiseaux chantent, le temps semble s’être arrêté. Renoir a vécu ici, dans la maison qui abrite aujourd’hui le musée.
  • La Vigne du Clos-Montmartre : peut-être serez-vous autant surpris que moi : et oui, on produit du vin à Paris. Vous pourrez admirer la vigne dans son cadre bucolique depuis Les Jardins Renoir.

SUR LES TRACES DE VAN GOGH À AUVERS-SUR-OISE

Auvers-sur-Oise se situe à seulement 30 km de Paris et est donc accessible facilement en transports en commun. Bien que le paysage ait quelque peu changé depuis le passage de Van Gogh, il demeure paisible et authentique, tel que le peintre l’a décrit à son frère Théo, dans une lettre :

“Auvers est bien beau… réellement, c’est gravement beau, c’est de la pleine campagne caractéristique et pittoresque.” 

Vincent Van Gogh le 21 Mai 1890.

Lors de son passage à Auvers, Van Gogh a réalisé plus d’une toile par jour. Il a peint, dans son style unique et affirmé, 78 tableaux en 70 jours avant de se suicider.

Dans cette partie de l’article, à la fois belle et tragique, je vous emmène sur les pas du peintre à travers différentes activités, puis, entre les paysages qui l’ont inspiré, mais également dans son intimité, à la rencontre d’une poignée de passionnés qui s’attache à sauvegarder et à faire vivre sa mémoire.

– Suggestion d’itinéraire –

carte Auvers-sur-Oise

La maison de Daubigny 

Cette maison-atelier appartenait au précurseur de l’impressionnisme : Daubigny. Il est une des raisons de la venue de Van Gogh à Auvers, qui était un grand admirateur de ce peintre. Dans le jardin de Daubigny, peint par Vincent, est très représentatif du lieu, aujourd’hui encore. La maison atelier se visite et est une œuvre d’Art à elle toute seule.

Adresse : 61 rue Daubigny – Ouverture : samedis et dimanches – 10h30/12h30 – 14h/18h30

Le tour du village à vélo

De préférence électrique ahah ! C’est, accompagnés de notre super guide Marie-Valérie, que nous avons parcouru les rues du village pour découvrir les lieux qui ont inspiré Van Gogh ou, qui ont un lien avec lui : 

L’Église d’Auvers-sur-Oise 

Le tableau de L’église d’Auvers-sur-Oise est l’un de ses plus grands chefs-d’œuvre. Cette peinture, l’une des premières réalisée à Auvers, est puissante, technique et contrastée, à l’image de son état d’esprit du moment. Aujourd’hui, et vous le constaterez par vous-même, l’endroit est tel que Van Gogh l’a laissé. Il manque juste la passante, en bas à gauche, à vous d’y remédier au moment de prendre votre photo ! 

Vincent Van Gogh « L’église d’Auvers sur Oise, vue du chevet », en 1890.

La tombe de Van Gogh 

Elle se trouve dans le cimetière d’Auvers-sur-Oise. Il y est enterré aux côtés de son frère décédé 6 mois après Vincent. Comme vous le savez sans doute, Van Gogh s’est suicidé en se tirant une balle entre la poitrine et le ventre le 27 juillet 1890 pour mourir des suites de sa blessure 2 jours après : le 29 juillet. Il était tourmenté, depuis toujours et début juillet 1890, ces troubles ont pris le dessus jusqu’à le pousser à se suicider. 

Le champ 

Champ de blé aux corbeaux est une autre toile à la fois forte et inquiétante réalisée par le peintre qui, dans une lettre adressée à son frère le 10 juillet 1890 écrit :

“Ce sont d’immenses étendues de blés sous des ciels troublés et je ne me suis pas gêné pour exprimer de la tristesse, de la solitude extrême”.

Vincent Van Gogh

On peut facilement retrouver ce lieu avec ou sans blé et sans corbeaux en fonction de la saison. 

Les maisonnettes d’époque 

Pipolette et Pichotte, dans la rue Daubigny, sont deux maisons du XVè siècle, mignonnes, fleuries et colorées. On les voit souvent en photo, elles sont l’un des symboles d’Auvers et elles ont été représentées dans L’escalier d’Auvers, toile peinte par Van Gogh en 1890. 

maisons Auvers-sur-Oise

La Maison du docteur Gachet 

Le médecin de Van Gogh, le docteur Gachet, a acheté cet ancien pensionnat pour filles pour le transformer en maison bourgeoise avec un beau jardin qui surplombe la vallée de l’Oise. Cette maison a inspiré notre peintre puisqu’il y a peint de nombreux tableaux dont Portrait du docteur Gachet. On retrouve d’ailleurs la table sur laquelle le docteur Gachet est accoudé, au fond du jardin lorsque Van Gogh l’a fait poser. 

Vincent Van Gogh « Le Docteur Paul Gachet », en 1890.

Attardez-vous sur le visage mélancolique de monsieur Gachet, il ressemble beaucoup à Van Gogh, en plus doux.

Le musée de l’absinthe 

Ici, nous sommes accueillis par l’extraordinaire Marie-Claude, qui nous présente avec passion et fierté son musée et sa collection dédiée à l’absinthe, avant de nous en servir une “petite” selon le rituel traditionnel. L’absinthe, c’est quoi ? C’est un apéritif, ancêtre des anisés, interdit en 1915. La plante a des vertus médicinales actives mais elle contient aussi une molécule, la thuyone, qui à haute dose peut avoir des effets neurologiques provocants des convulsions et des crises d’épilepsie. Qu’est-ce que le rituel de L’heure verte ? Au XIXè siècle, entre 17 et 19h, au moment de l’heure verte, les gens de tous horizons se réunissaient au café pour boire leur absinthe, devenue leur Fée verteQuel est le lien avec notre peintre ? Van Gogh était, comme bon nombre d’artistes de l’époque, un grand consommateur d’absinthe qu’il a d’ailleurs représenté sur un tableau L’Absinthe, qui se trouve à Amsterdam. 

Sur les pas de Van Gogh, à 17H30, Marie-Claude nous a donc initiés à cette Fée verte selon le rituel traditionnel, dans des verres qui se doivent d’être toujours hauts et larges pour ajouter 6 ou 7 volumes d’eau sur l’absinthe. L’eau fraîche contenue dans la fontaine tombe goutte à goutte sur le sucre posé au-dessus du verre, sur une cuillère à absinthe. L’eau sucrée passe à travers les trous de la cuillère et mouille l’absinthe qui se trouble et prend une couleur opale avec des reflets verts. À la nôtre !

Balade en bateau sur les bords de l’Oise 

Pour admirer la belle lumière et la douceur des reflets des rayons du soleil sur l’eau paisible de l’Oise, source d’inspiration de notre peintre, je vous conseille de réserver cette immersion au petit matin. Cette promenade en bateau, et pas n’importe lequel puisqu’il s’agit d’une réplique du bateau atelier de Daubigny (le Botin) depuis lequel il peignait ses paysages, est guidée par 2 des constructeurs de la réplique. Ils documentent la navigation et nous font vivre un véritable moment de relaxation au fil de l’eau.

Visite de l’auberge Ravoux, la maison de Van Gogh

Nous sommes accueillis par le propriétaire des lieux, Monsieur Janssens. Cette partie de l’article serait incomplète sans quelques mots au sujet de ce, et je pèse mes mots, personnage. Son histoire avec l’auberge Ravoux et Van Gogh est, comme il aime le raconter arrivée “par accident”.

Voilà son histoire : En 1985, monsieur Janssens traversait le village d’Auvers-sur-Oise et sa voiture a été percutée par un chauffard. Pendant sa convalescence, il a appris que son accident avait eu lieu devant l’auberge où Van Gogh avait habité et mourut 95 ans plus tôt. En 1986, après s’être beaucoup documenté sur notre peintre, Monsieur Janssens a acheté l’auberge Ravoux, bien décidé à faire vivre la mémoire de Van Gogh et pas seulement. Ce qui suit, je l’ai ressenti comme un but de sa vie : acquérir une toile de l’artiste pour l’exposer dans la dernière chambre de Van Gogh, la numéro 5 de l’auberge. D’où lui est venue l’idée d’acquérir une toile de Van Gogh ? Comme vous l’avez sans doute constaté au fil de cet article, Vincent écrivait beaucoup à son frère qui conservait toutes ces lettres que l’on appelle des correspondances. En juin 1890, il lui a écrit ceci :

Un jour ou un autre, je crois que je trouverais le moyen de faire une exposition à moi dans un café.

Vincent Van Gogh

Une histoire originale et touchante que nous a raconté monsieur Janssens, animé par ces mots. Je peux vous dire qu’au moment où j’écris ces lignes, il n’est pas loin d’y arriver… Nous pourrons bientôt, je l’espère, admirer une toile de Van Gogh dans ce qui fût sa dernière chambre. Quand on y pense, c’est un peu fou, non ?

La chambre de Van Gogh : c’est donc ici, sous les combles de l’Auberge Ravoux, en haut de l’escalier, que l’on trouve la chambre de Van Gogh. En réalité, il n’y a rien à voir mais tout a ressentir, c’est une minuscule pièce vide, peu lumineuse. Grâce à tout ce petit périple, de Paris à Auvers et aussi, aux personnes rencontrées qui nous ont envoûté en nous racontant la vie du peintre, on reconstitue naturellement l’atmosphère et l’univers dans lequel il a vécu.

L’auberge Ravoux : la salle à manger de l’auberge Ravoux est restée dans son jus. Elle est telle que Van Gogh l’a connu. Aujourd’hui, c’est un restaurant dans lequel nous avons passé un bon moment avec des personnes que nous ne connaissons que depuis quelques heures… Et pourtant ! C’était convivial, on a ri, on a bien mangé, c’était vraiment chouette, merci pour votre accueil monsieur Janssens ! De toute façon, dès qu’on passe la porte de ce lieu, on s’en imprègne, c’est inévitable. L’atmosphère de l’époque est encore belle et bien présente.

Racines

Racines serait la dernière toile de Van Gogh. Le lieu de cette peinture a été retrouvé en juillet 2020, rue Daubigny, juste derrière l’auberge Ravoux, grâce à des archives de cartes postales anciennes. C’est une histoire un peu longue que je vous invite à découvrir dans le livre Attaqué à la Racine – Enquête sur les derniers jours de Van Gogh. C’est d’ailleurs ce livre qui va me permettre d’illustrer cette partie puisque les images ci-dessous en sont extraites. Malgré l’évolution du paysage, on identifie parfaitement bien le lieu actuel de celui sur la toile de Van Gogh, peinte le matin de son suicide.

Images issues du livre que m’a offert monsieur Janssens : Attaqué à la Racine – Enquête sur les derniers jours de Van Gogh.

Le Château d’Auvers-sur-Oise

Lorsqu’on prononce ou qu’on lit le mot château, on se projette dans un univers fait de princes et de princesses. Or ce château, avec Franck, on l’a tout de suite appelé le château 2.0. Le château et ses jardins magnifiques nous plongent instantanément dans la série à succès, les Chroniques de Bridgerton. 

Sauf qu’une fois à l’intérieur, on découvre un château connecté, que l’on visite selon un parcours, “Vision impressionniste”. Une expérience immersive, émotionnelle et sensorielle originale qui nous fait suivre les traces des impressionnistes avec des moyens techniques dans l’air du temps.

 Il y a aussi un petit passage où l’on trouve la reproduction d’un atelier, tel que l’on se l’imagine !

C’est ici que se termine cette expérience autour de ce peintre que l’on associe, à tort, à un peintre maudit et fou. Van Gogh était tout l’inverse. Certes, il était rongé, par des maux et des inquiétudes profondes qui lui causaient des troubles, en somme, comme le commun des mortels, non ? Mais il était surtout un génie, un homme brillant et cultivé, un peintre avant-gardiste, social, tourné vers l’être humain et dont je me suis réellement imprégnée durant ce séjour. En suivant ses traces et un bout de son histoire, on se prend d’affection pour lui et je crois qu’à l’issue, il est impossible d’en ressortir indifférent. C’est finalement une deuxième conclusion que vous lisez-là !

En voici une troisième car, « jamais deux sans trois », paraît-il :

Le cœur de l’homme est comme la mer, il a ses tempêtes, il a ses marées et dans ses profondeurs il y a aussi ses perles.

Vincent Van Gogh

Où dormir à Auvers-sur-Oise ?

L’hôtel des Iris est une ancienne poste complètement restaurée. Nous y avons été accueillis dans un cadre cosy et moderne, de quoi reprendre des forces pour poursuivre la découverte des alentours en pleine forme.

Où manger à Auvers-sur-Oise ?

On vous donne 2 bonnes adresses à la cuisine gourmande, raffinée et bien-sûr, de saison :

  • Le Relais des Peintres
  • Sous le Porche

Les deux sont accessibles en moins de 5 minutes à pied depuis l’hôtel des Iris.


Merci à La Destination Impressionniste de nous avoir permis de vivre cette expérience et ainsi de faire naître une forme de fascination pour le peintre ! Nous avons travaillé sur ce reportage librement et notre feedback est tout à fait sincère et personnel. Merci également à nos guides Eloïse, gabert.jeanmanuel@neuf.fr , Marie-Valérie et aux intervenants sans qui, ce séjour n’aurait pas eu la même saveur !


  • Épinglez nos affiches sur notre séjour autour de Van Gogh sur Pinterest :

Pour les curieux, découvrez nos autres séjours en France et trouvez l’inspiration, ici et là et si le temps vous le permet, profitez des belles randonnées à faire dans la région en suivant nos itinéraires.

Si tu as apprécié cet article, n’hésite pas à le partager, à lui mettre une note ou un commentaire sympa

Note : 4.5 sur 5.

IMG_1139   Alisson

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.