Voyager à Lanzarote, c’est l’assurance d’être catapulté sur une autre planète. Que l’on soit passionné par le volcanisme, ou non, il est impossible de ne pas avoir un coup de coeur pour cette île. Lanzarote est la plus volcanique des 6 îles de l’archipel des Canaries et ne manque pas de points d’intérêts ni de curiosités. La douceur de son climat en fait une destination agréable toute l’année.

Vous souhaitez visiter Lanzarote et vous vous demandez comment organiser votre road-trip pour ne rien louper ? Alors, notre article est fait pour vous. Nous vous détaillons notre itinéraire autour de l’île et nous vous donnons des conseils et des astuces pour bien préparer votre séjour aux côtés des volcans.

SOMMAIRE : Carnet pratiqueItinéraireOù dormir

visite du jardin de cactus à Lanzarote

VOYAGE À LANZAROTE : CARNET PRATIQUE

Notre séjour : fin Mars 2022.
La météo : temps gris avec quelques éclaircies, 20° tous les jours, un peu de vent.
Venir à Lanzarote en avion : avec Vueling, depuis Paris, le trajet dure environ 4h30. Il y a une escale à Barcelone.
Formalités covid 19 : il faut montrer son pass sanitaire ou un test PCR à l’embarquement à Paris et s’enregistrer 48h avant sur ce site afin d’obtenir un code QR qui permet de rentrer sur le territoire Espagnol.
Où louer une voiture à Lanzarote : afin de vous déplacer librement et facilement, vous pouvez louer une voiture directement à l’aéroport. Nous sommes passés par Topcar et cela nous a coûté 212 € pour 6 jours.
À prendre dans votre valise : chaussures de randonnées, crème solaire, k-way et petite veste.
Pass pour votre séjour : les CACT, qu’est-ce que c’est ? Centres d’Arts, de Culture et de Tourisme à Lanzarote, ils permettent l’achat d’un pass pour 3, 4 ou 6 sites, à tarif préférentiel.

QUE VOIR ET QUE FAIRE À LANZAROTE ?

JOUR 1 : ARRIVÉE À LANZAROTE

Nous avons décollé de Paris à 9h30 pour arriver à Barcelone. Après une escale de 4h, nous avons repris l’avion direction Lanzarote, que nous avons atteint après 3h de vol.

JOUR 2 : VISITER LES INCONTOURNABLES AU NORD-EST DE LANZAROTE

1) JARDIN DE CACTUS

Avant de vous en dire un peu plus sur ce magnifique jardin, il me semble important de vous parler de César Manrique, l’homme du pays. Il est à l’origine de nombreuses œuvres sculpturales et architecturales à Lanzarote, dont le Jardin de Cactus. C’est une figure emblématique de l’île, vous retrouverez son Art presque partout.

Qui est César Manrique ?

César Manrique est un artiste natif de Lanzarote. Il a travaillé de nombreuses années à New York avant de s’installer dans son pays d’origine. Il cultive différents langages créatifs dont la peinture, la sculpture, l’urbanisme, l’Art public… L’ensemble de ses créations se caractérise par une volonté d’intégration au milieu naturel. Voici quelques-unes de ses réalisations :

Visiter le Jardin de cactus

Le Jardin de Cactus regroupe 4500 cactus de 450 espèces différentes. C’est un lieu très photogénique et donc un vrai paradis pour les photographes, les amateurs de cactus, les amoureux de la nature et les curieux.

Infos pratiques :

  • Horaires d’ouverture : 10h-17h avec une entrée au plus tard à 16h
  • Tarif : visite comprise dans le CACT
cactus jardin de cactus lanzarote
cactus jardin de cactus Lanzarote

2) MIRADOR DEL RIO

Le Mirador Del Rio, perché à 400 m d’altitude, est un belvédère réalisé par César Manrique. Il s’intègre parfaitement à la nature et offre un magnifique point de vue sur la Graciosa, la huitième île des Canaries.

Infos pratiques :

  • Horaires d’ouverture : 10h-17h avec une entrée au plus tard à 16h
  • Tarif : visite comprise dans le CACT

3) JAMEOS DEL AGUA

Encore une œuvre de César Manrique. Jameos del Agua est un endroit moderne où l’empreinte de l’Homme s’intègre parfaitement à l’environnement naturel. Le site a été construit dans une cavité résultant de l’effondrement d’un cône volcanique, par lequel la lave du volcan de la Corona coulait à flots. Nous avons adoré cet endroit malgré la masse de touristes. Il s’en dégage harmonie et sérénité et nous avons été charmés par le contraste saisissant du bleu de la lagune, du blanc de l’architecture, avec le noir profond de la roche volcanique.

Infos pratiques :

  • Horaires d’ouverture : 10h-17h avec une entrée au plus tard à 16h
  • Tarif : visite comprise dans le CACT

4) LE RESTAURANT DE JAMEOS DEL AGUA

Si vous cherchez un cadre original pour le déjeuner, c’est l’adresse qu’il vous faut. Le restaurant de Jameos del Agua propose des plats sympathiques dans un cadre enchanteur, au milieu du tunnel de lave. Je vous conseille de vous y rendre après le rush du midi. Vous profiterez davantage de la quiétude du lieu sans une horde de touristes faisant des va-et-vient.

5) CUEVA DE LOS VERDES

On l’appelle aussi le tunnel de l’Atlantide. Lorsqu’on se rapproche de l’entrée, on se dit que l’on pénètre dans l’antre du géant et qu’il va nous gober tout cru. Ce tunnel, long de 7 km dont 1 km sous la mer est le plus long tunnel de lave au monde, formé il y a environ 4000 ans lors de l’éruption du volcan de la Corona. La visite se fait obligatoirement en groupe, avec un guide. On rentre dans la grotte et on suit le chemin aménagé sur 1 km. La découverte se termine par une curiosité dont vous vous souviendrez… Je vous glisse une photo ci-dessous, sans vous en dire plus pour ne pas spoiler la fin de cette échappée sous-terre.

Infos pratiques :

  • Horaires d’ouverture : 10h-16h
  • Tarif : visite comprise dans le CACT
  • Visite guidée : il y a des départs toutes les 15 minutes
  • Précautions à prendre : prenez des baskets pour la visite. Ne vous couvrez pas comme si vous étiez au pôle Nord, car contrairement à ce que l’on pourrait penser, il ne fait pas froid dans le tunnel. La température est constante, à 20°. Faites attention à votre tête, certaines portions sont basses de plafond.

JOUR 3 : VISITER LE PARC NATIONAL DE TIMANFAYA LE MATIN ET FAIRE UNE RANDONNÉE SUR LE CRATÈRE DE LA CALDERA BLANCA L’APRÈS-MIDI. TERMINER LA JOURNÉE EN BORD DE MER À CHARCO VERDE

1) VISITER LE PARC DE TIMANFAYA

Le parc national de Timanfaya est le fruit d’une série d’éruptions qui se sont produites entre 1720 et 1824. On mesure ici, plus qu’ailleurs, l’ampleur du volcanisme de Lanzarote. À nos pieds, les champs de lave sont à perte de vue. Plus loin, dans la continuité des coulées de lave, on observe une succession de volcans et de cratères au milieu d’un paysage meurtri et lunaire. C’est un endroit absolument époustouflant, mais également très frustrant. Je vous explique pourquoi ci-dessous.

Infos pratiques :

  • Horaires d’ouverture : 9h-16h30
  • Tarif : visite comprise dans le CACT
  • Comment se déroule la visite ? il est impossible de visiter le parc librement. Autrement dit, amateurs de randonnées, oubliez l’idée. La seule façon de visiter le site est de monter dans un bus, qui s’arrête trop peu souvent et très peu de temps. Bien sûr, durant ces rares moments, il est impossible de sortir à l’extérieur. Il faut donc admirer et photographier, depuis les fenêtres du car. Si vous êtes randonneurs et photographes, vous serez, comme nous, très frustrés. Quand on voit les files d’attente pour monter dans les bus, on se demande à juste titre, si le concept est fait pour la préservation ou pour la rentabilité ? Surement un mélange des deux.

Le parcours en bus dure 45 minutes. Il est complété par quelques brèves informations sur l’origine du volcanisme et les volcans du parc, mais elles ne sont pas données en français.

parc de Timanfaya

2) RANDONNER SUR LA CALDERA BLANCA

La randonnée de la Caldera Blanca est une chouette balade qui commence au cœur des immenses coulées de lave des éruption de 1730 à 1736. On les traverse sur 2 km avant de s’engager sur l’ascension du volcan. Nous avons décidé de grimper sur le volcan par sa face Nord, plus raide, pour pouvoir redescendre du côté le moins pentu. C’est une question de choix, vous pouvez tout à fait faire l’inverse au niveau de la fourche.

Infos pratiques :

  • Coordonnées du parking : 29.04376, -13.7013
  • Longueur de la boucle : 10 km
  • Durée : 3h
  • Dénivelé : 400 m
  • Prévoir : de bonnes chaussures de marche, une couche chaude, un coupe-vent imperméable, de l’eau, des encas et de la crème solaire
  • Attention : soyez vigilant sur la crête en cas de vent fort

3) CHARCO VERDE : LE LAC VERT

On rencontre ici un paysage hors du commun. Un paysage issu du volcanisme et en particulier des éruptions de 1730. Un cratère volcanique s’est formé en bord de mer et a été inondé par l’océan. L’érosion a grignoté la moitié du cône volcanique pour dessiner un lieu surprenant, je vous le décris : d’un côté, il y a ce cône à la roche rouge, jaune et noire. Au pied de celui-ci, il y a un lac vert complètement naturel, qui doit sa couleur à la présence d’algues et de soufre. De l’autre côté, séparé par une plage de sable noir, il y a l’océan. L’ensemble offre un paysage tout à fait époustouflant.

Infos pratiques :

  • Coordonnées du parking à El Golfo : 28.979852, -13.829004
  • Le point de vue est accessible via un chemin aménagé de 300 m
plage Charco Verde Lanzarote

Vous pouvez terminer votre journée en vous promenant dans la ville de El Golfo et pourquoi pas, vous laisser tenter par l’un des nombreux bars et restaurants de poisson avec vue sur mer. Bon à savoir : pour se voir accepter en fin de journée, il faut obligatoirement y dîner. Tous les restaurants refusent l’entrée (et parfois de façon pas très aimable) si l’on souhaite uniquement boire un verre ou manger une glace.

JOUR 4 : SE PROMENER AU MARCHÉ DE TEGUISE, ALLER À LA ROFERA DE TESEGUITE, VISITER LE CHAMP D’ALOE VERA LANZALOE ET DÉCOUVRIR LA FONDATION CÉSAR MANRIQUE

1) LE MARCHÉ DE TEGUISE

Le marché de Teguise, situé dans le charmant village de Teguise, est idéal pour faire ses emplettes. On trouve de tout : de l’aloe vera, de l’artisanat local, des bijoux, beaucoup de handmade, mais également pas mal de contrefaçons de sacs à main, vêtements ou ceintures (mais ça, c’est comme partout).

Infos pratiques :

  • Quand venir au marché ? Tous les dimanches. Je vous conseille d’arriver de bonne heure, car il se remplit vite et cela peut devenir très pénible pour circuler.
  • Où se garer ? Lorsque vous arriverez aux abords du marché, vous serez invité à vous garer dans les nombreux parkings payants. Sachez que vous pouvez également trouver de la place dans les rues adjacentes et vous y garer gratuitement.

2) L’ANCIENNE CARRIÈRE DE TESEGUITE

Il ne reste plus grand chose sur le site, si ce n’est quelques formations curieuses. Le rofe est un mélange de sable et de gravier volcanique qui a servi, entre autre, à la décoration de lieux tel que le Jardin de Cactus. À première vue, les rochers imposants semblent inébranlables. En réalité, ils sont très fragiles car très friables.

2) VISITER UNE PLANTATION D’ALO VERA

Lanzaloe est une société dédiée au développement de produits à base d’Aloe vera. La plantation se visite librement en suivant un parcours fléché, ponctué d’explications sur cette plante aux bienfaits reconnus. Fun fact : il faut 320 jours de soleil à l’aloe vera pour s’épanouir et assurer un bon rendement. Les graines récoltées se trouvent à l’intérieur de la longue tige qui pousse 2 à 3 fois par an.

Infos pratiques :

  • Horaires d’ouverture : 10h-17h30
  • Tarif : la visite est gratuite
  • Il y a une boutique pour acheter des cosmétiques à base d’aloe vera
visite lanzaloe park

3) LA FONDATION CÉSAR MANRIQUE

César Manrique a construit sa maison au milieu d’une coulée de lave provoquée pas les grandes éruptions de l’île. La visite de cette étonnante demeure se fait selon un chemin tracé qui nous emmène dans de magnifiques pièces éclairées par des puits de lumière, mais aussi dans le jardin doté d’une jolie petite piscine. Coup de cœur pour ce lieu insolite, qui lie harmonieusement architecture et nature.

Infos pratiques :

  • Horaires d’ouverture : 10h-18h
  • Tarif : 10 €

JOUR 5 : BOL D’AIR SUR LA PLAGE DE PAPAGAYO ET RANDONNÉES DANS LE PARC DES VOLCANS 

1) LA PLAGE DE PAPAGAYO

Nous attendions de nous rendre sur la plage de Papagayo avec impatience. Nous avions prévu de nous y poser un petit moment, avant d’entamer les randonnées de l’après-midi. Malheureusement, le temps en a décidé autrement. Le vent, la pluie, la combinaison des deux, nous a fait faire un passage éclair. Juste le temps d’admirer cette magnifique petite plage sauvage, durant une éclaircie.

2) RANDONNÉE DE LA MONTAÑA COLORADA

Le sentier de la Montaña Colorada est un parcours facile, agréable et ludique de 3 km, à faire dans le Parc national des Volcans. Pas besoin d’être un marcheur aguerri pour réaliser cette promenade. Le chemin démarre du parking et contourne l’imposante montagne rouge. Il est possible de poursuivre la balade en montant au sommet du cratère, mais il y avait tellement de vent pour nous ce jour-là, que nous avons décidé de ne pas nous y aventurer.

Ce qui est fascinant sur la Montaña Colorada, ce sont ses teintes qui varient selon la lumière et le côté du volcan où l’on se trouve. Mais ce n’est pas le seul intérêt, puisque le paysage volcanique aux alentours est tout aussi splendide.

bombe volcanique randonnée Montana colorada

3) RANDONNÉE DE LA CALDERA DE LOS CUERVOS

Une autre balade facile et incontournable, à quelques mètres seulement de la Montaña Colorada. En s’engageant sur le sentier de la Caldera de Los Cuervos, on plonge aux origines du volcanisme à Lanzarote. En effet, ce volcan est le tout premier de l’île. Il se trouve sur une mer de lave d’un noir profond, qui rend le paysage complètement lunaire. Le chemin permet de faire le tour de ce gros cratère, mais il permet aussi de pénétrer en son centre. Je vous conseille vivement de ne pas manquer cela.

JOUR 6 : JOURNÉE DÉTENTE À L’HÔTEL

Où dormir à Lanzarote ?

Pour notre dernier jour à Lanzarote, nous avons décidé de ne rien faire et de profiter de notre bruyant mais sympathique hôtel. Si vous cherchez un endroit où dormir et passer du bon temps, en bord de mer, je vous recommande l’Oasis Lanz Beach Mate. Un hôtel agréable, avec une belle piscine, des chambres spacieuses et un buffet de qualité. Le seul bémol, l’insonorisation des chambres, qui peut si les voisins sont bruyants, rapidement nous énerver. 

JOUR 7 : RETOUR À PARIS

Cela faisait un moment que nous voulions visiter Lanzarote. Tout amateur de volcanisme se doit de fouler cette île de feu à la fois sombre, dû à l’omniprésence du noir, mais aussi lumineuse grâce aux rayons du soleil qui viennent s’écraser sur les volcans et leurs terres brûlées. Le seul petit bémol à ce voyage à été le monde. En effet, en voyageant à Lanzarote fin mars, nous pensions échapper à la foule. Et bien, c’est tout le contraire. Il y avait beaucoup de monde et pour être honnête, nous n’avons pas l’habitude de nous frotter au tourisme de masse. C’est un peu le cas ici, même hors saison. Dernier petit conseil, pour éviter la foule, préférez visiter les lieux incontournables à l’ouverture ou au moment du déjeuner.

Une partie de ce séjour est le fruit d’une collaboration avec Turismo Lanzarote, l’Office de Tourisme de Lanzarote. L’itinéraire a été établit par nos choix, en fonction de nos envies. Cet article est un feedback totalement personnel, basé sur notre expérience et sur notre ressenti de la destination. 

Trouvez l’inspiration à travers nos road-trips en France et à l’étranger ici

  • Épinglez nos affiches sur notre voyage à Lanzarote sur Pinterest :

Si tu as apprécié cet article, n’hésite pas à le partager, à lui mettre une note ou un commentaire sympa

Note : 4.5 sur 5.

IMG_1139   Alisson

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.