La randonnée des 25 bosses à Fontainebleau a été créée dans les années 70 par des alpinistes franciliens à la recherche d’un terrain d’entraînement pour leurs expéditions en montagne. Aujourd’hui, le circuit est l’un des plus connus et convoités d’Île-de-France, par les marcheurs et les joggeurs aguerris. Cela ne signifie pas qu’il est inaccessible aux moins téméraires ! Mais il faut garder à l’esprit que l’effort est exigeant et que, par conséquent, la randonnée ne s’improvise pas.

Dans cet article de blog, tu trouveras toutes les informations nécessaires, et des conseils pour bien préparer ta randonnée des 25 bosses à Fontainebleau. Tu verras aussi nos amis, avec lesquels nous nous sommes lancés dans cette folle journée, car forcément, à plusieurs, c’est beaucoup plus marrant !

Sommaire de l’article :

Informations sur le circuit

Notre retour d’expérience

Se préparer pour le jour J

Le manuel du bon randonneur

25 bosses forêt de Fontainebleau

CIRCUIT DES 25 BOSSES : INFOS & CONSEILS

1) INFORMATIONS SUR L’ITINÉRAIRE

information itinéraire circuits des 25 bosses

Où se garer ?

En arrivant de l’Ouest parisien, le parking le plus proche et le plus connu est celui de la Croix Saint-Jérôme au Nord-Ouest du circuit. Coordonnées GPS : 48°23′16.26″N 02°31′09.26″E.

Selon d’où tu viens, il y a d’autres parkings où te garer pour démarrer la boucle, par exemple le parking du Rocher Caillot au Sud du circuit.

Qu’est-ce que les 25 bosses ?

Les 25 bosses représentent l’ascension de 25 buttes dans le massif des Trois Pignons à l’Ouest de la Forêt de Fontainebleau. Certaines sont simples, d’autres un peu moins. Parfois, il faut escalader ou encore, se faufiler entre deux gros rochers en retirant son sac à dos et en rentrant son ventre. D’autres fois, il faut enjamber les rochers pour pourvoir continuer la randonnée.

Quel est le niveau de difficulté des 25 bosses ?

La randonnée est longue et exigeante. Au-delà de sa longueur de 19 km et de son dénivelé de 900 mètres, elle est sportive et technique.

Quel type de sentier ?

Montées, descentes, sentiers boisés, portions sablonneuses, passages étroits, escalade de blocs de grès, beaux points de vue sur la forêt, grottes, gravures, souches, fougères, odeurs boisées…

Aparté : la présence de sable fin digne d’une île paradisiaque remonte à 30 millions d’années alors que l’océan recouvrait la zone. Le sable a ensuite été recouvert par une roche sédimentaire : le grès. Avec l’érosion, le grès s’est fracturé en blocs pour offrir le paysage tel qu’on le voit aujourd’hui.

Quelle est la couleur du balisage ?

Il est important de suivre les balises rouges pour préserver la nature et pour avancer en toute sécurité face à un sentier qui s’érode rapidement.

2) CIRCUIT DES 25 BOSSES : NOTRE RETOUR D’EXPÉRIENCE

Nous avions hâte de faire cette randonnée qui nous faisait de l’œil depuis pas mal de temps. Étant bons marcheurs et habitués à randonner, le kilométrage et le dénivelé sur le papier étaient loin de nous effrayer. On avait un plan, on s’était dit qu’on ferait comme d’habitude, comme en Islande et ailleurs : une balade à notre rythme, aux couleurs de l’été indien. Sauf que… On avait tout prévu… Sauf Nico ! Nicolas avait déjà fait le circuit, en courant. C’est donc tout naturellement qu’il a donné le rythme et motivé les troupes ! Du coup, on s’est retrouvés à enchaîner les bosses sans pauses, même après l’ascension des côtes. La première pause a eu lieu pour le déjeuner, après 3h de marche, au niveau de la 14e bosse.

Présentation de la team bêtises :

Voilà un échantillon du sentier que tu rencontreras de la première à la quatorzième bosse :

Puis de la quatorzième à la vingt-cinquième bosse

Malgré notre bon niveau de marche, le circuit des 25 bosses nous a tous épuisés ! Mais finalement, les 19 km sont bien passés, dans la bonne humeur et dans le rire. Sans oublier la variété de paysages et ses timides couleurs automnales, admirés tout au long du parcours. Chaque sommet gravit est une fierté et un belle récompense pour les yeux.

3) SE PRÉPARER POUR LA RANDONNÉE DES 25 BOSSES

Comme pour toute randonnée, l’idée est de faire une bonne nuit de sommeil la veille, surtout avec une telle distance. Pour le circuit des 25 bosses, je te conseille de prendre au minimum 2 litres d’eau, plusieurs encas et un bon déjeuner, mais pas trop lourd histoire de te relancer sans encombre après la pause !

À ne pas oublier : un sac à déchets, une lampe frontale (au cas où… la nuit tombe vite, ou si tu te perds !). Les bâtons de randonnée ne sont pas indispensables, mais peuvent s’avérer utiles si tu fais partie de la team genoux en carton !

4) MANUEL DU BON RANDONNEUR

On a tendance à oublier que la nature est imprévisible et, qu’elle ne nous appartient pas. Pendant ces 19 km, on a trouvé la forêt de Fontainebleau vraiment propre, mais avec tout de même des mouchoirs par-ci par-là. Du coup, voici un petit manuel histoire de…

  • Penser à regarder les jours de chasse. Ce fléau pourrit la vie des animaux, mais aussi celle des randonneurs.
  • Toujours regarder la météo et s’habiller en conséquence.
  • Éviter de randonner les jours d’orage. C’est dangereux, et pour les 25 bosses, elles seraient tout simplement infranchissables car glissantes.
  • S’hydrater régulièrement.
  • Ne pas allumer de feu en pleine forêt. Jamais !
  • Ne pas laisser ses déchets, même les mouchoirs de pipi ! Il suffit d’emporter un sac dédié aux déchets et hop !
  • Ne pas sortir des sentiers : cela accélère l’érosion, dérange les animaux et abîme la nature.

Bonne préparation pour ta rando et bon courage ! La clé, c’est de partir en équipe, de se soutenir et de s’amuser dans l’effort !


Encore besoin d’inspiration ? Retrouve nos autres balades en France ou ailleurs !


Épingle nos affiches du circuit des 25 bosses sur Pinterest :

Si tu as apprécié cet article, n’hésite pas à le partager, à lui mettre une note ou un commentaire sympa

Note : 5 sur 5.

IMG_1139   Alisson

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *